Contenu :

Communication / Conférence : Une mort liée à un anticancéreux contrefait aux Etats-Unis

Communication / Conférence : Une mort liée à un anticancéreux contrefait aux Etats-Unis


The Partnership for Safe Medicines


En 2011, une femme est décédée en Arizona à un stade avancé de cancer du poumon, après avoir pris un anticancéreux contrefait de l’Avastin. Dans un documentaire danois "Lethal Fake Medicine / Medicin der Dræber", l'enquêteur de la FDA-OCI, Dan Burke, décrit ce qui lui est arrivé :

"Il s'agit d'un cas impliquant la contrefaçon de l’Avastin qui est un traitement contre le cancer. Cette affaire a commencé par une victime, une femme qui s’est rendue dans une clinique oncologique et qui a eu une réaction à l'Avastin. Et nous avons découvert qu’il s’agissait d’un médicament étiqueté Altzuan, qui est une version turque de l’Avastin. De plus, nous avons découvert qu'il ne contenait aucun principe actif. »

Après une perquisition menée par la Food and Drug Administration (FDA), il a été démontré que l’Avastin contrefait contenait de l'eau du robinet et des moisissures.

En janvier 2014, Ozkan Semizoglu et Sabahaddin Akman d'Ozay Pharmaceuticals ont été condamnés à 30 mois de prison pour leur rôle dans la distribution de faux médicaments anticancéreux à des fournisseurs illicites basés au Canada.