Contenu :

Législation : Ratification de la Convention MEDICRIME par le Burkina Faso

Législation : Ratification de la Convention MEDICRIME par le Burkina Faso


Conseil de l'Europe


Le 27 juillet 2017, le Burkina Faso est le dixième pays à avoir ratifié la Convention MEDICRIME du Conseil de l'Europe.
L’Afrique est l’un des continents les plus touchés par le trafic de faux médicaments. Les pays d’Afrique de l’Ouest ont récemment signé la convention tels que la Guinée, la Côte d’Ivoire et le Bénin révélant ainsi leur volonté de combattre ce crime et de se doter de véritables leviers juridiques.


La Convention MEDICRIME est le premier traité international contre la falsification de produits médicaux et de crimes similaires. Elle offre un cadre juridique pour la coopération mondiale dans la poursuite des crimes pharmaceutiques offrant une menace mondiale pour la santé publique. Ouverte à signature et ratification depuis octobre 2011 à tous les pays du monde, la Convention MEDICRIME compte à ce jour : 27 pays signataires (Etats membres et non membres) et 10 pays l'ont ratifié.


Pour le Burkina Faso, la Convention entrera en vigueur le 1er novembre 2017.


signatures and ratification of Medicrime convention