Contenu :

Communication/Conférence : Les faux médicaments, des « tueurs silencieux » de la population somalienne

Communication/Conférence : Les faux médicaments, des « tueurs silencieux » de la population somalienne

3 Juillet 2015 - www.allafrica.com

Mogadiscio, la capitale de la Somalie, compte des cliniques et pharmacies à presque chaque coin de rue, pour la plupart non enregistrées et employant du personnel non qualifié. L’offre de médicaments à des prix attractifs permet de maintenir un flux régulier de clients. Les effets des faux médicaments dans le traitement des maladies s’avèrent très graves. En effet, des témoignages révèlent qu’une femme a perdu la sensibilité de ses membres inférieurs et s’est retrouvée couverte d’ampoules blanches après avoir pris un faux médicament contre la migraine. Par ailleurs, un homme de 52 ans est devenu alité suite à la prise de faux antipaludéens. D’après le médecin d’un hôpital de la ville, ces médicaments falsifiés et expirés sont des « tueurs silencieux » plus meurtriers que les bombes et les roquettes.