Contenu :

Communication/Conférence : La proportion de victimes des faux médicaments, plus importante que le nombre de victimes du terrorisme

Communication/Conférence : La proportion de victimes des faux médicaments, plus importante que le nombre de victimes du terrorisme

25 Juin 2015 - www.timesofindia.indiatimes.com

Le directeur du Bureau Central d’Enquête, Monsieur Anil Kumar Sinha, rappelle que d’après une étude d’Interpol datant de 2008, les incidents terroristes transnationaux ont entrainé, en 40 ans, la mort de plus de 65 000 personnes. De plus, les faux médicaments sont responsables chaque année du décès de 10 000 à 100 000 victimes. Le directeur du CBI explique que la ramification de la menace mondiale est plus prononcée dans les pays en développement et sous-développés que dans les autres pays. Par ailleurs, il s’agit d’un crime transnational organisé qui risque de nuire à l’économie, en plus d’être un fléau dont aucune région ou pays n’est immunisé.