Contenu :

2015

Répression : Plus de 9 millions de médicaments falsifiés et illicites saisis lors de l’Opération Storm VI

Asie - 21 Décembre 2015

21 décembre 2015 - www.interpol.int

L’Opération Storm VI, coordonnée par Interpol, s’est déroulée du 1er au 30 Septembre 2015 dans 13 pays d’Asie (Afghanistan, Cambodge, Chine, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Pakistan, Philippines, Singapour, Thaïlande, Vietnam) avec notamment le support du réseau « Storm » et des polices nationales des Philippines. Cette opération a permis la saisie de plus de 9 millions de médicaments falsifiés et illicites, l’arrestation de 87 individus et à des investigations dans plus de 500 pharmacies et commerces ainsi que dans une centaine de fausses pharmacies en ligne.

Communication/Conférence : Les faux médicaments vendus dans les rues de Lomé, « véritable gangrène de la société »

Togo - 09 Décembre 2015

9 Décembre 2015 - www.news.icilome.com

Selon un article issu du site internet iciLome.com, les faux médicaments antituberculeux et antipaludiques seraient à l’origine de 700 000 décès par an dans le monde soit plus d’un mort par minute. Au Togo, des médicaments tels que des antidouleurs, antitussifs, antibiotiques et antipaludiques sont proposés dans les rues. Une émission diffusée sur la chaine « Médias Afrique » a révélé le mode de fabrication du paracétamol à partir de manioc, dans certains champs de la préfecture du Kloto (Togo). L’achat de médicaments de rues montre que la population locale n’a pas le réflexe d’aller acheter des médicaments dans une pharmacie. De plus, les pharmaciens requièrent la plupart du temps une ordonnance du médecin pour délivrer le médicament ce qui dissuade les malades de passer par le circuit officiel.

Répression : Démantèlement d’un réseau de contrefaçon de médicaments à Bogota

Colombie - 07 Décembre 2015

7 Décembre 2015 - www.publimetro.co

La police métropolitaine de Bogota et le Bureau du Procureur général ont mené une enquête qui a conduit à la découverte d’un réseau de 34 contrefacteurs se faisant passer pour des pharmaciens ou gestionnaires de site légaux. Des médicaments utilisés pour traiter des maladies graves ont été falsifiés et vendus périmés par ces contrefacteurs qui les commercialisaient dans 18 pharmacies dont la plupart étaient situées à proximité de cliniques et d’hôpitaux de la capitale. D’après les résultats de l’investigation, les contrefacteurs transportaient les médicaments falsifiés depuis le Venezuela et passaient ensuite par Cúcuta (Colombie) pour finalement arriver à Bogota.

Communication/Conférence : La présence de médicaments contrefaits aux Philippines a atteint un « stade alarmant »

Philippines - 23 Novembre 2015

1er Octobre 2015 - www.sunstar.com.ph

La Conférence de presse organisée dans le cadre de la « Semaine de Conscience Nationale contre les Médicaments Contrefaits » a été l’occasion d’aborder le sujet des faux médicaments. Un membre du Département de la Santé des Philippines a indiqué que ce fléau s’étend fortement au point de devenir une préoccupation majeure à la fois pour les gouvernements et pour l’industrie pharmaceutique. De plus, il explique que la contrefaçon n’est pas un simple crime et est devenu une des principales sources de revenus du terrorisme pharmaceutique et des réseaux criminels. La crédibilité des gouvernements mais aussi de l’industrie est remise en cause.

Législation : Vers une plus forte pénalisation du commerce de faux médicaments en Israël

Isarël - 13 Novembre 2015

13 Novembre 2015 - www.securingindustry.com

Les médicaments contrefaits constituent un fléau bien connu en Israël. En effet, le Ministère de la Santé a signalé, au cours des dernières années, une série d’incidents dont la présence dans la chaine de distribution, de faux médicaments très ressemblants aux médicaments authentiques. Pour répondre à cette menace de santé publique, un projet de loi est actuellement discuté par le gouvernement israélien. Celui-ci modifie la peine maximale de prison appliquée au trafic de médicaments contrefaits, volés ou périmés en la faisant passer de six mois à trois ans.

Communication/Conférence : Les lieux d’achat des médicaments, indices quant à l’authenticité des produits

El Salvador - 12 Novembre 2015

12 Novembre 2015 - www.laprensagrafica.com

Le journal La Prensa Grafica a récemment donné des conseils pour distinguer les faux médicaments des vrais médicaments, les faux médicaments représentant un risque latent pour la santé. Les médicaments falsifiés peuvent être trouvés dans des magasins ou marchés de rues c’est-à-dire hors des réseaux de distribution traditionnels, ce qui constitue un indice quant à l’origine douteuse des produits et leurs risques de causer des atteintes à la vie. En effet, un rapport de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) informe que l’usage de médicaments avec un étiquetage trompeur, falsifié ou imité peut avoir pour conséquence l’échec thérapeutique ou, dans le pire des cas, la mort des patients.

Législation : La convention Medicrime, instrument international contraignant au service de la protection des victimes de faux médicaments

Europe - 01 Octobre 2015

1er Octobre 2015 - www.ip-watch.org

La Convention Medicrime, premier traité international établissant un cadre juridique pour prévenir et combattre la contrefaçon des médicaments, a été signée par 24 pays et ratifiée par 5 pays. Son entrée en vigueur est prévue au 1er janvier 2015. Cet instrument contraignant a pour mission, d’après le Conseil de l’Europe, de contrer les cas de contrefaçon de produits médicaux et infractions similaires qui affaiblissent la confiance du public dans les systèmes de santé et dans le travail de surveillance effectué par les autorités. D’après le directeur général de l’IFPMA (International Federation of Pharmaceutical Manufacturers & Associations), la lutte contre les faux médicaments prend de l’ampleur et de solides cadres législatifs sont nécessaires pour enrayer le phénomène.

Répression : Un trafic de faux médicaments confectionnés à partir de cellules humaines démantelé en Suisse

Suisse - 29 Septembre 2015

29 Septembre 2015 - www.lematin.ch

Six sites se trouvant sur les cantons de Zurich, Argovie et Thurgovie (Suisse) ont fait l’objet de perquisition et ont abouti à l’arrestation de plusieurs suspects. La justice suspecte ces personnes d’avoir enfreint la loi sur les produits thérapeutiques en fabriquant et distribuant en Suisse et en Italie des médicaments confectionnés à partir d’extraits de cellules humaines. L’autorité suisse de contrôle et d’autorisation des produits thérapeutiques (Swissmedic) alerte sur les dangers de ces médicaments sur la santé des patients. En effet, d’après Swissmedic, les patients, en ingurgitant ces préparations, risquent d’être infectés par des virus comme le VIH. La procureure a précisé que ces médicaments ont notamment été retrouvés dans une clinique près de la ville de Zurich.

Répression : Une étroite collaboration contre le crime pharmaceutique en Afrique Australe

Afrique - 22 Septembre 2015

22 Septembre 2015 - www.contrefacon-riposte.info

Interpol (International Police) conduit de nombreuses opérations visant à la mise en application des lois. L’Opération Giboia II, menée en Afrique Australe (Angola, Malawi, Afrique du Sud, Swaziland, Tanzania, Zambia et Zimbabwe), a impliqué 2.100 policiers, douaniers et inspecteurs de la santé durant deux semaines d’août 2015. Cette collaboration a notamment abouti au démantèlement de réseaux criminels d’Afrique du sud et à la fermeture de trois usines clandestines de fabrication de médicaments. De plus, une vingtaine de pharmacies et magasins commercialisant des médicaments contrefaisants et illicites ont été fermés.

Communication/Conférences : Nouvelle campagne de la Fondation Chirac contre la vente de faux médicaments en Afrique

France - 11 Septembre 2015

11 Septembre 2015 - www.fondationchirac.eu

Le 14 septembre 2015, la Fondation Chirac lance une campagne de sensibilisation aux dangers des faux médicaments à destination de la population africaine. Cette campagne, menée par Claude Chirac, vise à sensibiliser le grand public sur les médicaments vendus dans la rue et leurs effets sur la santé. De nombreux spots radio et télé, réalisés grâce au concours d’une trentaine d’artistes africains, vont être largement diffusés dans les médias français et africains.

Communication/Conférences : La face cachée de la fabrication des faux médicaments au Pakistan

Pakistan - 31 Août 2015

31 Août 2015 - www.edition.cnn.com

Des contrefacteurs pakistanais se sont confiés à CNN concernant leurs méthodes de fabrication des faux médicaments. Ils fabriquent leurs produits dans des appartements en utilisant des bouteilles et capsules achetées dans les commerces de proximité. Les détaillants de matériaux médicaux ne prêtent pas attention à l’usage de leurs marchandises et prétendent ne pas savoir si leurs clients y mettent de l’alcool ou des médicaments. Par ailleurs, les contrefacteurs expliquent qu’ils répondent à une forte demande et qu’ils fabriquent des médicaments contenant les mêmes ingrédients dans chaque comprimé et le même sirop dans chaque bouteille, la seule différence résidant dans la couleur des produits.

Répression : Démantèlement d’un réseau colombien de falsification de médicaments

Colombie - 21 Août 2015

21 Août 2015 - www.entornointeligente.com

La prolifération des faux médicaments, fléau mondial affectant plus particulièrement les pays en développement, nécessite de mettre en place des solutions durables. D’après le professeur de génie biomédical de l'Université de Boston, Muhammad Hamid Zaman, le combat contre les médicaments falsifiés doit être mené par les gouvernements, les autorités de santé, les décideurs politiques mais aussi par les étudiants, entrepreneurs, chercheurs qui recherchent des solutions locales, originales et adaptées aux besoins de leurs sociétés. En effet, c’est en formant des partenariats public- privé avec les entrepreneurs et inventeurs locaux, en renforçant les liens entre les universités et les industries nationales que des solutions innovantes seront trouvées et limiteront le problème de la falsification des médicaments.

Communication / Conférence : La communauté internationale au service de la lutte contre la falsification des médicaments

Etats Unis - 18 Août 2015

18 Août 2015 - www.irishexaminer.com

La prolifération des faux médicaments, fléau mondial affectant plus particulièrement les pays en développement, nécessite de mettre en place des solutions durables. D’après le professeur de génie biomédical de l'Université de Boston, Muhammad Hamid Zaman, le combat contre les médicaments falsifiés doit être mené par les gouvernements, les autorités de santé, les décideurs politiques mais aussi par les étudiants, entrepreneurs, chercheurs qui recherchent des solutions locales, originales et adaptées aux besoins de leurs sociétés. En effet, c’est en formant des partenariats public- privé avec les entrepreneurs et inventeurs locaux, en renforçant les liens entre les universités et les industries nationales que des solutions innovantes seront trouvées et limiteront le problème de la falsification des médicaments.

Communication / Conférence : Première conférence de l'IGAD sur la coordination et l'harmonisation réglementaire de la lutte contre les faux médicaments

Ethiopie - 05 Août 2015

5 Août 2015 - www.igad.int

Début août 2015 a eu lieu en Ethiopie la première Conférence régionale IGAD (Intergovernmental Authority on Development) sur l’harmonisation et la coordination de la règlementation médicale. Celle-ci a réuni, entre autres, le Ministère Fédéral de la Santé d’Ethiopie, l’OMS, l’UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la population) et l’USAID/ PQM (United States Agency for International Development / Promoting the Quality of Medicines). Le secrétaire exécutif de l’IGAD a souligné l’importance de la conférence compte tenu de l’ampleur du problème que constituent les faux médicaments. De plus, a été soulevée la nécessité de travailler dans l’urgence afin de faire évoluer au plus vite le cadre règlementaire pour coordonner et harmoniser les efforts régionaux en terme de lutte contre les médicaments contrefaisants et trafics illicites.

Répression : Le gouvernement cambodgien engagé contre les pharmacies vendant des médicaments contrefaisants

Cambodge - 01 Août 2015

1er Août 2015 - www.phnompenhpost.com

Lors de l’exposition pharmaceutique et médicale de Phnom Penh, le directeur d’un des départements du Ministère de la Santé du Cambodge a expliqué la politique de fermeture de toutes les pharmacies vendant des médicaments contrefaisants. La fermeture de ces institutions s’accompagne de la prise de mesures juridiques contre les propriétaires. En effet, pour un meilleur contrôle de la qualité des médicaments, la loi impose que tous les produits pharmaceutiques soient enregistrés auprès du ministère de la santé. Dans cette perspective, les pharmacies ont été informées de leur obligation d’enregistrer les médicaments importés afin de ne pas être pénalisées.

Communication/ Conférence : Les faux médicaments et médicaments de mauvaise qualité vendus sur les réseaux sociaux, aux Emirats Arabes Unis

Emirats Arabes Unis - 21 Juillet 2015

21 Juillet 2015- www.gulftoday.ae

Le Ministère de la Santé des Emirats Arabes Unis met en garde la population contre les faux médicaments et les médicaments de mauvaise qualité achetés sur les réseaux sociaux et sur les chaines télévisées. En effet, les consommateurs doivent être vigilants et reporter aux autorités les ventes ou promotions de vente de médicaments par ces circuits. Le ministre rappelle que les réseaux sociaux ont été originairement conçus comme des plateformes facilitant l’échange d’information et non à des fins marketings. En l’espèce, il s’agissait de la vente d’un antibiotique assez rarement utilisé, la tétracycline.

Répression : Saisie de boites de médicaments falsifiés et arrestation d’une vingtaine de suspects en Chine

Chine - 20 Juillet 2015

20 Juillet 2015 - www.french.xinhuanet.com

Une campagne chinoise contre la production et le commerce en ligne de médicaments contrefaisants a été déployée pendant une durée de plus de trois mois. Celle-ci a permis l’arrestation, par la police chinoise, de plus de vingt personnes ainsi que la saisie d’environ 20 000 boîtes de médicaments falsifiés et de plusieurs tonnes de matières premières. Les médicaments falsifiés étaient pour la plupart des gélules amaigrissantes et des analgésiques contenant des ingrédients interdits. Les résultats de la police ont fait suite à leur enquête portant sur le magasin en ligne « Liu Lulu Milk’s Cosmetics », celui-ci impliquant une dizaine de contrefacteurs qui produisaient et commercialisaient illégalement des médicaments.

Communication/ Conférence : L’Inde, troisième pays dans le monde le plus touché par les faux médicaments et médicaments de mauvaise qualité

Inde - 16 Juillet 2015

16 Juillet 2015 - www.hindustantimes.com

D’après une étude de PSI (Pharmaceutical Security Institute), un organisme à but non lucratif basé aux Etats Unis, l’Inde est le troisième pays du monde à avoir le plus de médicaments contrefaisants en 2014. En effet, le nombre de faux médicaments détectés en 2014 en Inde s’élève à 239 et 8.4% des médicaments fabriqués en Inde sont faux et de mauvaise qualité. Les deux pays en tête de liste, avant l’Inde, sont les Etats Unis suivis de la Chine. Selon des experts, l’industrie mondiale de faux médicaments génère un profit de 90 milliards de dollar et provoque la mort d’1 million de personnes par an, ce qui contribue notamment à une augmentation de la résistance des patients aux médicaments.

Communication/Conférence : Les faux médicaments, des « tueurs silencieux » de la population somalienne

Somalie - 03 Juillet 2015

3 Juillet 2015 - www.allafrica.com

Mogadiscio, la capitale de la Somalie, compte des cliniques et pharmacies à presque chaque coin de rue, pour la plupart non enregistrées et employant du personnel non qualifié. L’offre de médicaments à des prix attractifs permet de maintenir un flux régulier de clients. Les effets des faux médicaments dans le traitement des maladies s’avèrent très graves. En effet, des témoignages révèlent qu’une femme a perdu la sensibilité de ses membres inférieurs et s’est retrouvée couverte d’ampoules blanches après avoir pris un faux médicament contre la migraine. Par ailleurs, un homme de 52 ans est devenu alité suite à la prise de faux antipaludéens. D’après le médecin d’un hôpital de la ville, ces médicaments falsifiés et expirés sont des « tueurs silencieux » plus meurtriers que les bombes et les roquettes.

Législation : La Commission européenne a introduit un nouveau logo pour protéger les consommateurs contre les faux médicaments vendus dans les pharmacies en ligne

Union européenne - 25 Juin 2015

25 Juin 2015 - www.europa.eu

La Directive 2011/62/UE « Médicaments Falsifiés » a introduit un nouveau logo protégeant les patients contre les faux médicaments. Depuis le 1er Juillet 2015, toutes les pharmacies en ligne et les détaillants de médicaments travaillant dans la légalité affichent le nouveau logo. Afin d’assurer une protection maximale, le logo contient un processus de vérification spécifique : les acheteurs en ligne cliquant sur le logo sont amenés vers le site web de l’autorité de régulation nationale qui énumère toutes les pharmacies légales et les détaillants de médicaments dans un Etat membre.

Communication/Conférence : La proportion de victimes des faux médicaments, plus importante que le nombre de victimes du terrorisme

Inde - 25 Juin 2015

25 Juin 2015 - www.timesofindia.indiatimes.com

Le directeur du Bureau Central d’Enquête, Monsieur Anil Kumar Sinha, rappelle que d’après une étude d’Interpol datant de 2008, les incidents terroristes transnationaux ont entrainé, en 40 ans, la mort de plus de 65 000 personnes. De plus, les faux médicaments sont responsables chaque année du décès de 10 000 à 100 000 victimes. Le directeur du CBI explique que la ramification de la menace mondiale est plus prononcée dans les pays en développement et sous-développés que dans les autres pays. Par ailleurs, il s’agit d’un crime transnational organisé qui risque de nuire à l’économie, en plus d’être un fléau dont aucune région ou pays n’est immunisé.

Répression : Une tonne de médicaments saisie au Cameroun dans des pharmacies de rue

Afrique - 22 Juin 2015

22 Juin 2015 - www.camer.be

Les forces de l’ordre ont saisi, lors d’une visite inopinée, une tonne de médicaments abandonnée par les contrevenants qui les commercialisaient dans les rues de la ville d’Ebolowa, au Cameroun. Cette opération a été menée par le préfet du département de la Mvila, suite à une instruction du Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Ces médicaments saisis ont été brulés dans la décharge de la ville d’Ebolowa.

Répression : La saisie de 273 000 comprimés contrefaisants, par la douane française, dans le cadre de l’Opération Pangea VIII

France - 18 Juin 2015

18 Juin 2015 - www.contrefacon-riposte.info

L’opération Pangea VIII, qui s’est déployée du 9 au 16 juin 2015, lutte contre la vente illicite sur internet de médicaments et dispositifs médicaux. Cette année, 115 pays dont la France, ont participé à cette opération, coordonnée notamment par Interpol, l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) et le Permanent Forum on International Pharmaceutical Crime (PFIPC). La douane française a saisi 1 125 Kg de produits pharmaceutiques illicites, falsifiés ou contrefaisants dont 273 000 comprimés de contrefaçon.

Répression : Arrestation en Colombie de 10 membres d’un réseau de falsification de médicaments

Colombie - 15 Juin 2015

15 Juin 2015 - www.elheraldo.co

Les autorités colombiennes ont arrêté dix membres d’un réseau de falsification de médicaments, en juin 2015, pour complot, détention illégale de médicaments, usurpation de droits de propriété industrielle, corruption d’aliments, de produits médicaux et de matériels prophylactiques. Les trafiquants fabriquaient des faux médicaments en utilisant notamment de la farine, du manioc, de la vitamine C et les commercialisaient dans les pharmacies populaires de Barranquilla (ville du nord de la Colombie) et dans d’autres villes des Caraïbes. De plus, ils achetaient des médicaments en dehors des circuits de distribution colombien traditionnels (EPS, Entidad Promotora de Salud) et importaient irrégulièrement ces produits vers le Venezuela et l’Equateur.

Répression : Un ressortissant Russe a été condamné à une peine de prison d’un an pour avoir commercialisé des faux médicaments Viagra et Misoprostol au Royaume-Uni

Royaume-Uni - 12 Juin 2015

12 Juin 2015 - www.ipswichstar.co.uk

Dmitrij Selkov, ressortissant Russe, a été condamné à une peine de prison et à une amende, après avoir plaidé coupable pour l’infraction prévue au paragraphe 9 (1) de la Loi sur la fraude de 2006, c’est-à-dire pour participation à une entreprise frauduleuse exploitée par un entrepreneur individuel. Dimitrij Selkov commercialisait sur internet des versions falsifiées du Viagra, utilisé pour les dysfonctions érectiles et du Misoprostol, utilisé entre autres pour effectuer une interruption chirurgicale ou médicale de grossesse. La loi imposait que ce dernier ne puisse être fourni que par un établissement britannique enregistré (hôpital ou clinique). Le tribunal a ordonné que tous les médicaments soient détruits afin de limiter les effets néfastes que les faux médicaments pourraient avoir sur la santé des consommateurs.

Communication/Conférence : Les contrefacteurs exploitent les problèmes de santé les plus courants des américains

Etats Unis - 06 Juin 2015

6 Juin 2015 - www.safemedicines.org

Internet propose de nombreux sites de vente en ligne de médicaments traitant les neuf problèmes de santé les plus communs : cancers (poumon, peau, prostate et colorectal), maladies chroniques des voies respiratoires inférieures, obésité, dysfonctionnement érectile, dépression, perte de cheveux, hypertension, cholestérol et diabète de Type 2. Il est conseillé, avant d’acheter ces médicaments, de faire des recherches, de se faire prescrire le médicament par son médecin et d’acheter uniquement sur des pharmacies en ligne vérifiées (VIPPS). Par exemple, en ce qui concerne les maladies chroniques des voies respiratoires, la FDA a alerté en 2011 les patients sur la vente sur internet de faux antibiotiques dans le Colorado, le Delaware, le Texas, la Floride, la Californie et la Géorgie.

Communication/Conférence : Une ligne téléphonique directe recueillant les plaintes et suspicions de faux médicaments en Indonésie

Indonésie - 02 Juin 2015

2 Juin 2015 - www.thejakartapost.com

L’Agence indonésienne des produits alimentaires et médicamenteux (BPOM) a annoncé qu’une ligne téléphonique allait être ouverte afin de recueillir les plaintes portant sur la circulation de médicaments et produits cosmétiques faux ou illicites. Selon le directeur de la BPOM, il s’agit d’actes de cybercriminalité qui nécessitent une coopération avec la police nationale et Interpol. Dans le cadre de l’opération Pangea VII menée dans 15 villes dont Jakarta, Mabadi, Menan et Surabaya, la BPOM a identifié 302 sites web distribuant des faux médicaments, aliments et cosmétiques.

Communication/Conférence : La Guinée, 5e Etat à ratifier la Convention Médicrime

Guinée - 30 Mai 2015

30 Mai 2015 - www.lexpressguinee.com

La Convention Médicrime a été votée le 30 mai 2015 par l’Assemblée Nationale de Guinée, à l’unanimité des députés présents. La Guinée était, en 2012, la première nation d’Afrique à avoir signée cette convention. Les faux médicaments, fléau mondial de santé publique, constituent un réel problème en Guinée. En effet, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 70% des produits circulant en Guinée échappent aux circuits officiels d’importation.

Communication/Conférence : Un reportage ABC News 20/20 sur la vente de médicaments falsifiés aux Etats Unis

Etats Unis - 15 Mai 2015

15 mai 2015 - www.abcnews.go.com

Les journalistes de « ABC News 20/20 » ont diffusé sur leur chaine un reportage sur les nombreuses opérations impliquant la vente de médicaments contrefaits. Pour réaliser leur reportage, ils ont enquêté aux cotés, notamment, des membres de la sécurité intérieure des Etats Unis, des douanes américaines, du FBI et de la police de Los Angeles. Leurs travaux révèlent que des médicaments habituellement délivrés sous prescription, étaient falsifiés et vendus dans les rues, dans les marchés aux puces et dans des magasins de détail de Los Angeles. Une partie des produits provenaient du Canada alors que l’autre partie était fabriquée et stockée chez des particuliers.

Communication/Conférence : Le 9e Congrès scientifique annuel a réuni 500 pharmaciens à Fès

Maroc - 08 Mai 2015

8 mai 2015- www.leconomiste.com

Lors du 9e Congrès scientifique annuel du 8 et 9 mai 2015, 500 pharmaciens se sont réunis à Fès (Maroc), pour alerter et faire réagir les patients et les autorités sur la problématique des médicaments contrefaits et sur l’utilisation des dispositifs médicaux en dehors des officines. Les thèmes abordés étaient les risques liés à la contrefaçon et à la contrebande de médicaments, l’effet nocif de ceux-ci sur la santé publique et les ventes en ligne de médicaments. A Fès, les produits falsifiés sont vendus dans les quartiers de Talaâ (ville ancienne) et Saâda. Sur le sujet de la vente en ligne de médicaments, les pharmaciens encouragent les inspections du corps pharmaceutique, comme l’impose la loi, et des circuits parallèles.

Répression : Des médicaments avec une date d’expiration falsifiée ont été retrouvés en Allemagne

Allemagne - 06 Mai 2015

6 mai 2015 - www.securingindustry.com

Les faux médicaments Humira® (adalimumab), du laboratoire AbbVie, ont été retrouvés en Allemagne. Le chiffre d’affaires engendré par ce médicament s’élève à 11 milliards de dollar en 2014. Humira® est un médicament utilisé, entre autres, pour traiter la polyarthrite rhumatoïde et le psoriasis. Les médicaments contrefaits proviennent probablement de Pologne et de Turquie. Ils contiennent, d’après les tests réalisés en laboratoire, le bon principe actif mais un faux numéro de lot portant une date d’expiration étendue à mai 2016. De plus, le numéro de lot sur l’emballage secondaire ne correspond pas à celui des ampoules primaires.

Communication/Conférences : Les produits pharmaceutiques contrefaits, au 3e rang des produits les plus saisis en 2014 par les douanes américaines

Etats Unis - 04 Mai 2015

4 mai 2015

Le bilan des douanes américaines révèle que les médicaments contrefaits apparaissent en troisième dans la liste des dix principales catégories de marchandises les plus saisies. L’année 2014 compte 23 140 interceptions de produits contrefaisants (28 212 en 2013) dont 2 417 saisies de produits pharmaceutiques et de soins personnels (2 215 en 2013), ce qui représente 9% du total des saisies (8% en 2013). La contrefaçon, aux Etats Unis, est un crime caractérisé par la violation de la propriété intellectuelle (marque), de la propriété industrielle (brevet) et trompe le consommateur.

Répression : Démantèlement d’une usine indienne de faux médicaments et arrestation de trois suspects

Inde - 02 Mai 2015

2 mai 2015 - www.indianexpress.com

Le démantèlement d’une usine de fabrication de médicaments contrefaits, par la police de Delhi, a fait suite à la récupération d’une quantité très importante de faux médicaments. Trois hommes de 36, 37 et 43 ans, suspectés de fabriquer de faux médicaments dans cet entrepôt, ont été arrêtés à cette occasion. De plus, la police a intercepté des machines et des cartons de médicaments contenant des comprimés de Pantop-DSR, d’Althrocin et de Mesacol.

Communication/Conférence : Le Brésil, troisième plus grand fournisseur de faux médicaments

Brésil - 30 Avril 2015

30 avril 2015 - www.usinenouvelle.com

Le Brésil, nouveau grand fournisseur de faux médicaments après la Chine et l’Inde, se mobilise contre ce fléau. Cet engagement s’explique par le fait que, d’après le site internet « usine nouvelle », 20% des médicaments vendus sur le marché brésilien sont contrefaits. La Fondation Oswaldo Cruz (Fiocruz), institution d’Amérique Latine fondée dans les années 1900, sous tutelle du Ministère brésilien de la Santé, lutte depuis de longues dates contre ce problème de santé publique.

Communications/Conférences : L’engagement des Emirats Arabes Unis dans la lutte contre la contrefaçon de médicaments

Emirats Arabes Unis - 20 Avril 2015

20 Avril 2015 - www.gulfnews.com

Le docteur Ameen Hussain Al Amiri, président de la Conférence Internationale des Emirats sur la lutte contre la contrefaçon des médicaments (qui s’est déroulée le 20 et 21 avril 2015) parle à cette occasion de ce « phénomène mondial » causant la mort de patients à travers le monde. Ce type de contrefaçon menace le patient- consommateur, celui-ci n’étant pas en mesure de faire la différence entre un vrai et un faux médicament. Selon le Dr Al Amiri, la Chine et l’Afrique sont les plus grands fournisseurs de médicaments contrefaits, ces produits sont ensuite exportés en Europe. Par ailleurs, en 2011, le nombre de saisies de médicaments contrefaits s’élevait, d’après lui, à 954 cas en Asie de l’Est et à 381 cas en Amérique du Sud ; 2,5% de ces produits provenaient de pays arabes. La mission affirmée par ce médecin est d’assurer aux consommateurs l’obtention de médicaments de haute qualité, sûrs et efficaces, grâce à la collaboration avec les autorités règlementaires (Ministère de la santé, Police de Dubaï, Ministère de l’intérieur, douanes).

Communication/Conférences : 17 études scientifiques parlent de « pandémie mondiale » provoquée par les faux médicaments et les médicaments de mauvaise qualité

Etats-Unis - 20 Avril 2015

20 avril 2015 - www.washingtonpost.com

Selon des chercheurs, le manque persistant de médicaments fiables, dans les pays pauvres, menace la lutte et les efforts scientifiques effectués depuis des décennies contre le paludisme, le VIH/ Sida et d’autres maladies graves. Le professeur de santé publique de l’Université de Caroline du Nord, Jim Herrington, précise que cette pandémie est omniprésente et sous-estimée. Celle-ci est plus particulièrement virulente dans les pays à faible ou moyen revenu dans lesquels les règlementations sont insuffisantes ou inexistantes. Des articles scientifiques, financés en partie par la fondation Bill et Melinda Gates, indiquent que le nombre de morts parmi les enfants africains, attribuable à des médicaments antipaludéens de faible qualité ou falsifiés s’élève, en 2013, à 122 000. Par ailleurs, d’autres études montrent que 41% des antipaludéens et anti-tuberculoses ne répondent pas aux spécifications de qualité. Malgré les différentes enquêtes, indicateurs de l’ampleur du problème, il reste impossible de déterminer à quel point les médicaments contrefaits sont omniprésents. On suppose que les médicaments falsifiés représentent environ 75 milliards de dollar annuellement. Ce problème affecte les pays pauvres dans lesquels sévies le paludisme et d’autres maladies infectieuses mais également les médicaments contre le cancer, les maladies cardiovasculaires et d’autres maladies graves. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) travaille activement pour déloger les réseaux criminels.

Répression : Des versions contrefaites de Botox® aux Etats Unis, retrouvées dans les cabinets et cliniques médicales

Etats Unis - 16 Avril 2015

16 avril 2015 - www.securingindustry.com
www.fda.gov

Des versions contrefaites de Botox ont été vendues, aux Etats Unis, par un fournisseur n’ayant pas obtenu d’autorisation pour expédier ou distribuer des produits pharmaceutiques. Ces produits, arrivés entre les mains des professionnels de santé américains et des cliniques médicales, sont considérés comme dangereux pour la santé et ne devraient donc pas être utilisés. En effet, la Food and Drug Administration (autorité de santé américaine) n’est pas en mesure de confirmer que les produits suspects respectent les normes américaines de fabrication, de qualité, de stockage et de manipulation. La FDA indique que les produits contrefaits peuvent être identifiés à l’aide du numéro de lot (qui, en l’espèce, est absent du flacon), des inscriptions sur le packaging (date de fabrication MFG et date d’expiration EXP non présentes en l’espèce) et du nom du principe actif (la mention inscrite, « Botulium Toxin Type A » était fausse, le véritable nom étant « OnabotulinumtoxinA »). Les professionnels de santé sont incités à vérifier, avec le fabriquant du « vrai » Botox (Botox approuvé par la FDA), que le distributeur est autorisé à distribuer le Botox. Par ailleurs, la FDA demande aux patients de signaler les produits suspects, en appelant le bureau des enquêtes criminelles (OCI : Office of Criminal Investigations), en faisant un rapport au BEC ou en écrivant par mail à la FDA.

Communication/Conférences : Les cinq poisons cachés dans les médicaments contrefaits

13 avril 2015 - www.safemedicines.org

Cinq types de poisons sont cachés dans les médicaments contrefaits : métaux lourds, poisons réels, articles ménagers courants, médicaments non sollicités ou absence du principe actif. Les métaux lourds (mercure, plomb, arsenic, chrome, aluminium, …) peuvent, entre autre, être cancérogènes et toxiques pour le système nerveux central, les reins et le foie. Les poisons réels (mort au rat, acide borique, etc) risquent de créer des dommages tels que des lésions ou insuffisances rénales, des cancers et des anomalies du développement. Les articles ménagers courants (poussière de brique, cire à plancher, peintures) peuvent être la cause de vomissements, douleurs abdominales, coma ou mort du patient. Les médicaments non désirés (aminotadalifil, xanthoanthrafil) peuvent entrainer une difficulté respiratoire, de l'hypertension artérielle et même des accidents vasculaires cérébraux. De même, l’absence de principe actif dans le médicament contrefait peut être dangereux voire mortel.

Communication/Conférences : Des chiffres alarmant, témoins des dangers des médicaments contrefaits en Afrique

Kenya - 01 Avril 2015

1er avril 2015 - www.standardmedia.co.ke

Le Conseil National de l‘Administration de la Justice (NCAJ), en collaboration avec l’Association des fabricants du Kenya (KAM), a publié en 2014 un manuel intitulé « Enforcement manual to combat illict Trade in Kenya with highlights on laws prohibiting illicit trade in Kenya ». Le rapport révèle que le marché africain est inondé de médicaments de faible qualité ou de médicaments contrefaits. En effet, d’après cette étude, 30% des médicaments antipaludéens, dans le marché du Kenya, sont des contrefaçons. A l’échelle mondiale, les médicaments contrefaits antipaludéens et anti tuberculoses tuent chaque année 700.000 personnes, 100.000 décès proviennent d’Afrique. Par ailleurs, le manuel nous informe que les médicaments sont les produits les plus contrefaits, avec les produits électroniques, les logiciels, les cigarettes, les produits alimentaires et les pièces automobiles.

Répression : L’Ordre des pharmaciens espagnol retire de la vente en ligne certains médicaments vendus illégalement sur le site Bebitus

Espagne - 30 Mars 2015

30 mars 2015 - www.heraldo.es

Les médicaments Gripavicks du laboratoire Vicks SL et les produits de diagnostic "in vitro" (test de grossesse) commercialisés par le laboratoire Clearblue étaient vendus illégalement sur le site internet www.bebitus.com. Suite à la plainte de l’Ordre des pharmaciens de Saragosse (Espagne), ces produits ont été retirés de la vente en ligne. L’Ordre des pharmaciens est dans l’attente d’un nouveau règlement européen sur la vente en ligne de médicaments sans prescription permettant d’identifier les sites autorisés et contenant le logo commun élaboré par l’Union européenne.

Communication/Conférences : Séminaire portant sur les produits contrefaits dangereux et plus spécifiquement sur les médicaments contrefaits

Cambodge - 25 Mars 2015

25 et 26 mars 2015- www.ccc-cambodia.com

Le Counter Counterfeit Committee (CCC), office interministériel luttant contre les produits contrefaits et leurs dangers pour la santé publique, situé en Asie du Sud-Est, a organisé un séminaire à Siem Reap (capitale de la province de Siem Reap, Cambodge). Ce séminaire était destiné aux forces de sécurité chargées de la répression du trafic de produits contrefaits et plus spécifiquement du trafic des produits pharmaceutiques contrefaits. Des contributeurs d’expertise variée (agents de police de la lutte contre le crime économique, agents de la douane, contrôleurs des marchandises, inspecteurs de la santé, de la police militaire et magistrats) étaient présents au séminaire.

Communication/Conférences : Les excellents résultats 2014 de la douane française en matière de saisie de médicaments contrefaits

France - 17 Mars 2015

17 mars 2015 - www.douane.gouv.fr

Selon les résultats 2014 de la douane française, 8.8 millions d’articles ont été saisis (+15.4%) dont 2.6 millions médicaments de contrefaçon (1.3 millions en 2013). La quantité de médicaments contrefaits saisie représente donc près du tiers du nombre total d’articles saisis. La direction des opérations douanières (DOD) a battu le record européen en saisissant, au Havre, 2.4 millions de médicaments contrefaits, retrouvés dans deux conteneurs provenant de Chine.

Législation : Un juge de la cours fédérale de justice renverse une loi du Maine concernant l’achat de médicaments sur prescription

Etats-Unis - 25 Février 2015

25 février 2015 - www.wsj.com
www.securingindustry.com

Un juge d’une cour fédérale a invalidé une loi autorisant la population de l’Etat du Maine à importer des médicaments sur prescription depuis des pharmacies en ligne basées au Canada, au Royaume Uni, en Australie et en Nouvelle Zélande. Connue sous le nom de Maine Pharmacy Act, il s’agit de la première loi de ce genre aux Etats-Unis qui se retrouve néanmoins contestée depuis son apparition en 2013, soulevant la problématique des prix des médicaments sur prescription dans le pays.
La motion contre cette loi a été portée par différentes associations de santé de l’Etat du Maine, se basant sur le fait que la pratique “viole les lois fédérales qui sont établies afin de protéger le public des médicaments dangereux » et expose les résidents de l’Etat du Maine à « des médicaments contrefaits fournis par des pharmacies étrangères douteuses”.

Communication/Conférences : Création d’une organisation pour sécuriser la chaine d’approvisionnement pharmaceutique du risque de falsification

Europe - 19 Février 2015

19 février 2015 - www.efpia.eu

Des organisations européennes de santé se sont réunies à Bruxelles le 13 février dans le but de poursuivre la directive européenne sur les médicaments falsifiés et pour protéger la chaine d’approvisionnement pharmaceutique du risque de falsification. Dans cet objectif, ces organisations ont annoncé la création de l’Organisation Européenne de Vérification du Médicament (EMVO).
Celle-ci permettra la vérification des médicaments de la fabrication jusqu’à la vente aux patients à travers des systèmes de vérification nationaux en accord avec les organisations européennes de santé.

Répression : Le nombre de pharmacies criminelles sur internet augmente

Monde - 13 Février 2015

13 Février 2015 - www.blog.legitscript.com
www.larazon.es

Selon Legitscript, un site internet permettant aux patients de vérifier et de rapporter l’existence de sites pharmaceutiques illégaux, plus de mille nouveaux sites pharmaceutiques jugés illégaux ont été ajoutés à la liste de Legitscript, illustrant ainsi la présence croissante de sites pharmaceutiques illégaux sur internet et les opportunités que cette plateforme offre pour les criminels de gagner de l’argent facilement. Cette augmentation s’illustre également par la fermeture en Espagne de 350 sites pharmaceutiques sur l’année 2014, soit une augmentation de 55% par rapport à l’année précédente.

Législation : Un premier accord sur la ratification de la convention Médicrime

Belgique - 13 Février 2015

13 février 2015 - www.presscenter.org

Le 13 février, le Conseil des ministres belge a approuvé un avant-projet de loi portant sur l’éventuelle ratification de la convention Médicrime. Cet avant-projet de loi fait écho au projet de loi français de ratification de cette même convention, ce qui à terme, pourrait porter à 5 le nombre d’Etats membres de la convention Médicirme, permettant à celle-ci d’entrer en vigueur.
L’avant-projet sera transmis au Conseil d’Etat belge pour accord avant l’avancement du processus législatif.

Communication/Conférences : Deux géants d’internet collaborent en anticipation de l’autorisation de vente de médicaments en ligne

Chine - 10 Février 2015

10 février 2015 - www.prnewswire.com

Le géant chinois de la vente par internet Alibaba, travaille en étroite collaboration avec Jo-Jo Drugstore, un autre groupe chinois spécialisé dans la vente de produits pharmaceutiques en ligne, afin de se préparer à l’autorisation prochaine de la part de la China Food and Drug Agency (CFDA) concernant la vente de médicaments sur internet. Une application mobile a déjà été lancée permettant aux patients de photographier leurs ordonnances et de comparer le prix de leurs médicaments à la fois sur internet et dans les pharmacies aux alentours. Cette autorisation de vente par internet arrive dans un contexte d’augmentation de contrefaçon de produits pharmaceutiques dans le pays, tendance qu’Alibaba s’efforce de contrer.

Répression : Un pharmacien condamné pour escroquerie de prescriptions illégales sur internet

Etats-Unis - 09 Février 2015

9 Février 2015 - www.nj.com

Un pharmacien du New Jersey a été défait de sa licence suite à sa condamnation en juin dernier pour avoir vendu à des patients par internet des analgésiques addictifs, utilisant des prescriptions illégales issues de « questionnaires patients » remplis en ligne par les patients sans consultation médicale.
Le pharmacien a été condamné à payer une amende de 45,000 US$, à deux ans de mise à l’épreuve et sa licence a été suspendue pendant 5 ans.

Législation : Des sanctions plus importantes contre la falsification de médicaments

Russie - 06 Février 2015

6 février 2015 - www.securingindustry.com

Une nouvelle loi adoptée cette semaine permettra une réglementation plus stricte des produits pharmaceutiques afin de réduire la présence des médicaments contrefaits d’origine ou à destination de la Russie.
La loi fédérale numéro 532-FZ vise à criminaliser les individus responsables de la vente ou de l’import de produits médicaux impropres à la consommation, ne respectant pas les dosages des fabricants ou non autorisés, ainsi que la contrefaçon de ces produits, de leurs emballages ou de leurs autorisations de mise sur le marché. Les contrevenants s’exposeraient à une amende pouvant aller jusqu’à 3 millions de roubles (soit 45.000 US$). Cette nouvelle législation est une grande avancé en comparaison avec les lois précédentes.

Répression : Saisie de plus de 1.4 million US$ de médicaments falsifiés

Nigeria - 27 Janvier 2015

27 janvier 2015 - www.allafrica.com

L’autorité nationale nigériane de santé (NAFDAC) a saisie cinq conteneurs remplis de produits pharmaceutiques contre le dysfonctionnement érectile falsifiés et non enregistrés, évalués à approximativement 270 millions de Nairas (soit plus de 1.4 millions de US$). Le directeur général du NAFDAC a également rapporté l’arrestation de deux suspects impliqués dans la contrebande de ces produits pharmaceutiques, accusés de contrefaçon de documents officiels d’autorisation et d’exploitation de sites de production illégaux posant un problème sérieux à la santé publique.

Législation : La France annonce sa ratification prochaine de la convention Médicrime

France - 26 Janvier 2015

26 Janvier 2015 - www.jim.fr

Lors du conseil des ministres du 5 janvier, un projet de loi autorisant la ratification de la convention Médicrime a été présenté. Ce projet de loi viendrait ajouter la ratification de la France à celle de l’Ukraine, de l’Espagne, de la Hongrie et de la Moldavie.
Adoptée en 2010 par le Conseil de l’Europe, la convention Médicrime est un outil juridique international criminalisant la fabrication et la distribution de produits pharmaceutiques falsifiés. Afin de rentrer en vigueur, cette convention doit être ratifiée par 5 Etats, apportant une importance particulière à la ratification future de la France.

Répression : Un terroriste arrêté et une quantité importante de médicaments saisie

Algérie - 25 Janvier 2015

25 janvier 2015 - www.lexpressiondz.com

Selon le ministère algérien de la Défense, une importante quantité de médicaments et d’autres produits pharmaceutiques tels que des psychotropes, a été saisie au domicile d’un terroriste arrêté deux jours plus tôt. L’opération, menée par l’Armée nationale dans le cadre de la lutte anti-terroriste et de la sécurisation des frontières, a mené à la saisie de plus de 100 000 pilules, des analyses permettront de déterminer leur authenticité.
Cette saisie illustre la place croissante qu’occupent les produits pharmaceutiques dans le financement des organisations criminelles et la nécessité de mieux encadrer et contrôler les ventes et importations de produits pharmaceutiques.

Communication/Conférences : Le séminaire européen Pharmacrime 4

France - 22 Janvier 2015

22 janvier 2015 - www.pharmacrime.eu

Le quatrième séminaire Pharmacrime s’est tenu ce mois-ci à Paris, rassemblant plus de 90 participants autour de la problématique de la falsification de médicaments en Europe. Juges, procureurs et spécialistes du sujet venant de différentes organisations internationales étaient présents, représentant 22 des 28 Etats membres de l’Union Européenne.
Les objectifs de ce séminaire étaient de sensibiliser, d’accroitre l’efficacité des enquêtes liées aux enjeux de contrefaçon et/ou de falsification de médicaments et de créer et publier le guide européen des bonnes pratiques pour les juges et procureurs impliqués dans les enquêtes sur les médicaments contrefaits.

Législation : La Chine annonce la future autorisation de vente de médicaments en ligne

Chine - 09 Janvier 2015

9 janvier 2015 - www.reuters.com

La Chine va autoriser la vente de médicaments sur prescription d’ici la fin du mois de janvier ou début février, ouvrant un marché potentiel de plus de 161 milliards US$. L’autorité de santé chinoise (CFDA) finalise la liste des produits pharmaceutiques qui seront autorisés pour la vente en ligne.
Cette nouvelle politique bénéficiera aux plateformes de vente de médicaments en ligne telles que Alibaba Health ou JD.com afin d’arracher des parts de marché aux hôpitaux qui représentent plus de 70% des ventes de médicaments sur prescription. Toutefois celle-ci augmentera le risque de distribution de produits pharmaceutiques contrefaits, problématique déjà présente dans le domaine de la distribution de médicaments par internet en Chine.

Fight the fakes

IRACM

ASOP EU