Contenu :

Communication/Conférences : 30% des antipaludéens sont de qualité inférieure

Communication/Conférences : 30% des antipaludéens sont de qualité inférieure

1er décembre 2014 - www.iracm.com

Les derniers résultats du WorldWide Antimalarial Resist Network (WWARN) ont révélé que 30% des antipaludéens testés ont échoué aux tests de qualité et que 39% d’entre eux étaient des produits pharmaceutiques falsifiés.
Les faux traitements contre le paludisme représentent un réel danger pour la santé publique car ils ne contiennent que de faibles doses de principe actif, trop peu pour lutter contre la maladie mais suffisamment pour permettre le développement de souches résistantes au principe actif.